Animateur(trice) de ressources thématiques

Date d'émission: 

01/12/2016

Type de fiche: 
métier
Famille de métier: 
3 - Gestion des connaissances
Typologie: 
Métiers contribuant à la préservation de la biodiversité
Finalités du métier : 

L'animateur(trice) de ressources thématiques a pour vocation l'enrichissement et le développement de la connaissance et des compétences sur une thématique, par la mise en réseaux des acteurs concernés, l’élaboration, la mise à disposition et le transfert d'outils adaptés. L'objectif est de renforcer les capacités et/ou leur mobilisation. Il ou elle peut participer à la mise en œuvre d'une politique publique et à l'animation nationale d'acteurs chargés de la protection et de la gestion de la biodiversité.
Il ou elle fédère et anime les acteurs de la thématique, favorise le partage de connaissances, appuie une dynamique d'échange et apporte son expertise dans un domaine particulier (Natura 2000, Outre-mer, milieux marins, trame verte et bleue, génie écologique, connaissance des métiers de la biodiversité, zones humides…).
Il ou elle développe ainsi la mission de connaissance et de promotion des activités des acteurs de la biodiversité et de leurs métiers.

Missions et activités principales : 

Rassembler et mettre à disposition des ressources :

Analyser les besoins des acteurs concernés,
Réaliser l'état des lieux des connaissances et compétences disponibles,
Rassembler les différentes ressources (bibliographie, expériences, médias, outils...) et les organiser,
Définir les modalités de collecte et de diffusion des ressources et les mettre en place,
Assurer une veille sur la thématique et actualiser les ressources à disposition.

Développer et animer un réseau national sur une thématique donnée :
(cf. fiche métier « animateur(trice de réseau) »

Animer et accompagner la vie du réseau,
Participer au montage et au suivi des projets du réseau,
Représenter le réseau et valoriser ses activités et productions.

Réaliser et coordonner des projets dans son domaine d’activité :

Développer des projets nationaux fédérateurs en partenariat avec les services de l’état (politiques nationales) et/ou les acteurs concernés,
Coordonner des études et participer au suivi des travaux, intégrer les résultats aux ressources disponibles,
Organiser des événements d'échange d'information (forum, assises, colloques) en lien avec les publics concernés par la thématique,
Coordonner et participer à la rédaction de documents de communication sur la thématique (flyers, guides techniques, articles dans la revue Espaces naturels…).

Compétences requises

Connaissances :

Dans le domaine de la mission thématique : acteurs, réseaux, partenaires, environnement scientifique et juridique de référence
Contexte institutionnel, métiers de la biodiversité
Procédures de gestion de projet
Techniques d’animation et d’entretien
Droit des contrats ou conventions

Savoir-faire :

Conduite de projet
Organiser, animer et accompagner un réseau d'acteurs variés
Contractualiser, construire des conventionnements
Animation de comités de pilotage
Appliquer des procédures de gestion comptable et d’achat public, rédiger un cahier des charges

Savoir-être :

Relationnel (écoute, communication…)
Analyse et synthèse, sens critique
Organisation
Rigueur
Pédagogie

Exercice du métier

Conditions et moyens :

Le métier demande de l’organisation et de l’autonomie. Du fait de son rôle transverse et de l’expertise qui est la sienne, l'animateur(trice) de ressource thématique veille à l’articulation de son action avec les principaux organismes compétents sur sa thématique.
Il ou elle adapte son positionnement selon ses publics, sans lien hiérarchique avec eux. La prise en compte de l’environnement culturel et des jeux d’acteurs est indispensable. Le métier comprend de nombreux déplacements au plan national, et ponctuellement en Outre-mer et à l’international.

Évolution :

Le métier est impacté par l’évolution des politiques publiques, des acteurs du secteur concerné et de la réglementation dans son domaine d'activité (veille active).
Il est également impacté par l’évolution des métiers de la biodiversité, des missions et de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. C'est le cas particulièrement pour la spécialité métiers, mais également pour les autres thématiques (évolution du tissu des acteurs et des pratiques).

Risques spécifiques :

Risques musculo-squelettiques et troubles oculaires (travail sur écran). Risques liés aux déplacements fréquents.

Accés

Missions et activités spécifiques: 

Peut être amené(e) à :

Gérer et superviser l’exécution d’un budget spécifique
Contribuer à l'animation d'instances nationales ou participer à des groupes de travail nationaux, des réseaux de partage et d’échange d'information
Valoriser les compétences et métiers des gestionnaires d'espaces naturels et de la biodiversité et diffuser les connaissances dans la formation initiale universitaire

Spécialité métier : Chargé(e) de ressources et d'études métiers

Le ou la chargé(e) de ressource métiers assume également l'activité de chargé(e) d'études. Il ou elle réalise ou pilote des études, en termes de qualification (référentiels des métiers) et quantification des emplois de la biodiversité.