Animateur(trice) SAGE, SDAGE, MISE - (déclinaison - action territoriale)

Date d'émission: 

13/12/2016

Type de fiche: 
métier
Famille de métier: 
2 - Action territoriale et relationnelle
Typologie: 
Coeur de métier de la biodiversité
Finalités du métier : 

L'animateur(trice) SAGE, SDAGE et MISE met en place, révise et coordonne un outil de planification de gestion de la ressource hydraulique sur un territoire, type bassin versant (SAGE - schéma d’aménagement et de gestion des eaux, SDAGE - schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux, MISE - mission interservices de l’eau…).
Polyvalent, il ou elle a pour mission de s’assurer de la bonne gestion de la ressource en eau en termes d’aménagement, de protection et d’entretien, afin de préserver ses qualités. Selon la structure où il ou elle travaille, il ou elle peut être amené(e) à donner des avis techniques et à encadrer une équipe.
Le métier peut également être nommé « Animateur(trice) de CLE – Commission locale sur l'eau ».

Missions et activités principales : 

Élaborer et mettre en œuvre le SAGE :

Rechercher et regrouper les données territoriales sur le domaine de l'eau (inventaires de bassins hydrauliques),
Rédiger les documents ou suivre les travaux relatifs à l'élaboration du SAGE (état initial, définition des actions…) jusqu'à son adoption,
Mettre en œuvre et suivre les actions programmées,
Élaborer des indicateurs et mettre à jour des tableaux de bord de gestion de la ressource en eau,
Assurer le suivi administratif et technique des activités de la CLE (réunions, études, travaux, marchés publics).

Communiquer sur les travaux et les réalisations :

Animer les réunions de la CLE, le pilotage des études et des groupes de travail,
Mettre en place les actions de communication au sujet des travaux réalisés (rencontres, réunions publiques, conférences de presse…),
Coordonner et animer des réunions (partenaires, élus, grand public, presse…),
Élaborer et diffuser des documents de synthèse et d’information dont des communiqués de presse,
Assurer une veille stratégique (politiques de gestion de l‘eau, pilotage d'études.) et territoriale sur les plans administratif et juridique,
Être référent pour sa structure et la représenter dans son domaine (séminaires, colloques, formations…).

Coordonner les activités des commissions locales de l’eau :

Assurer l’appui administratif des commissions (préparation des dossiers, gestion des convocations, rédaction des comptes rendus…),
Animer les groupes de travail internes à la commission (commissions techniques et géographiques de bassins).

Compétences requises

Connaissances :

Vie et acteurs socio-économiques du ou des bassins versants concernés (publics, privés, associatifs)
Écologie, hydrogéologie, gestion de l'environnement et de l'eau
Règlementation (directive cadre sur l’eau, documents d’urbanisme, zones inondables…)
Marchés publics
Techniques de communication

Savoir–faire :

Animation de réseau
Animation de réunions, groupes de travail, prise de parole en public
Assistance à maîtrise d’ouvrage d’études hydrographiques
Gestion de bases de données, SIG
Rédactionnel

Savoir-être :

Relationnel (écoute, empathie, sociabilité)
Analyse et synthèse
Pédagogie
Rigueur
Organisation, méthode

Exercice du métier

Conditions et moyens :

Le métier d’animateur(trice) SAGE est un emploi relativement émergent issu de la loi sur l’eau promulguée en 1992.
C’est un métier pour partie sédentaire (travail sur écran, bureautique) exercé en relative autonomie, avec des déplacements réguliers sur le territoire du bassin hydrographique concerné (réunions, évènements, comités de pilotages…), nécessitant une bonne disponibilité.
Il ou elle exerce son activité en transversalité et en mode projet avec de nombreux acteurs internes et externes (collectivités, entreprises, usagers, grand public…), ce qui nécessite une forte faculté à fédérer pour faire consensus.
Il est de plus en plus impacté par le volet administratif (difficultés accrues de financement des projets, développement de l’évaluation des politiques publiques) et le volet technique (utilisation des TIC, du SIG). Si les déplacements sur le territoire sont inhérents au métier, les nouvelles technologies représentent de plus en plus un bon moyen de garder un contact relationnel et professionnel à distance (réseaux sociaux, visioconférence, écriture collaborative en ligne, agendas partagés…).
Une partie des activités peut rapprocher l’animateur(trice) SAGE du chargé de mission thématique gestion des espaces, espèces et écosystèmes (pour les aspects gestion des zones humides et des milieux aquatiques). Son ancrage sur un territoire induit des similitudes de pratiques avec les chargés d'action territoriale. (cf. fiches métiers correspondantes (famille Action territoriale)).

Evolution :

Le métier d’animateur(trice) SAGE est marqué par les évolutions de la règlementation en matière de gestion des eaux et par les évolutions de l’organisation territoriale (acte 3 de la décentralisation, réforme territoriale).

Risques spécifiques :

Troubles musculo-squelettiques et troubles oculaires (liés à une activité prolongée sur écran). Risques psychosociaux en cas de conflits (risques d’altercations, d’incivilités…).

Accés

Missions et activités spécifiques: 

Peut être amené(e) à :

Formuler et rendre des avis et recommandations dans son domaine
Réaliser des atlas cartographiques
Intervenir sur la question de la prévention des érosions
Participer à d’autres programmes territoriaux en lien avec la problématique qui le (la) concerne (dispositifs contractuels, PAPI, SCOT, SRCE, TVB, GIZC, SCAP, secteur transports et énergie…)
Représenter son employeur

Spécialité métier : Chargé(e) de mission prévention des inondations

Il ou elle contribue à assurer la concertation dans son domaine et à élaborer et suivre les dossiers de prévention (stratégie du territoire contre les inondations, schéma de prévention des inondations…). Il ou elle dispose de connaissances en dynamique hydrologique et en gestion des risques liés aux inondations.