Chargé(e) d’action à l’Outre-mer / Europe / International

Date d'émission: 

01/12/2016

Type de fiche: 
métier
Famille de métier: 
2 - Action territoriale et relationnelle
Typologie: 
Métiers contribuant à la préservation de la biodiversité
Finalités du métier : 

Le ou la chargé(e) d’action à l’Outre-mer / Europe / International impulse et développe une stratégie de coopération et de développement à l’échelle internationale et hors métropole pour une structure. Il ou elle initie, participe ou coordonne des projets, met en œuvre des actions de conseil et de coopération en valorisant un message et/ou l’expertise et l’image de son organisme.
Il ou elle travaille sur des programmes spécifiques liés à l’Outre-Mer, l’Europe ou l’international en matière de biodiversité, participant aux réseaux d’acteurs en favorisant l’échange de pratiques et de connaissances. Par nature, son domaine d’intervention est pluridisciplinaire. Ses missions peuvent avoir pour finalité de préserver la biodiversité, par la sensibilisation, le renforcement des compétences professionnelles des gestionnaires, le développement local...
Il ou elle est amené(e) à représenter son organisation ou sa fédération à l’international.

La structure peut avoir un rôle de représentation spécifique, lorsqu'elle est le référent officiel d'un programme d'action (national ou autre territoire).

Missions et activités principales : 

Impulser et mettre en place des projets de coopération :

Participer à la définition d’une stratégie pour l’Outre-Mer ou à l’international,
Impulser des projets, proposer des programmes d'actions ou évènements (transferts de savoirs faire, réalisation d’études, journées d’échanges, jumelage, voyages d’études, ateliers de formation…),
Solliciter des experts ou rediriger les demandes,
Participer à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation des projets,
Assurer une mission de veille et de prospective (appels d’offre, dispositifs de financements européens et internationaux, expériences innovantes…).

Organiser des évènements à dimension internationale :

Organiser ou co-organiser des séminaires géographiques ou thématiques,
Co animer ou participer à des groupes de travail, des partages de données.

Représenter son organisation à l’international :

Assurer la représentation auprès de différentes instances et groupes de travail européens et internationaux (Fédération Europarc, UICN, etc.) et lors d'évènements ou accueillir des délégations étrangères,
Contribuer à la coordination de la participation de la structure à un programme d'action spécifique (en jouant éventuellement un rôle de référent ou en intervenant en lien avec le référent),
Valoriser les actions, le savoir-faire et l’expérience interne et celle de ses membres ou partenaires,
Assurer une veille dans un ou plusieurs domaines d’activités.

Compétences requises

Connaissances :

Organisation française, européenne et internationale des acteurs de la biodiversité et des espaces naturels protégés (acteurs, fonctionnement, institutions, bailleurs de fonds)
Politiques publiques de l’environnement (françaises, européennes, d'autres pays)
Programmes européens
Notions de géopolitique, d’interculturel et écologie
Anglais (parlé, lu, écrit)

Savoir–faire :

Montage et conduite de projets
Techniques de communication, maîtrise de l’expression orale et écrite
Prise de parole en public (en position d’expertise)
Travail en réseau
Gestion du temps et des priorités

Savoir-être :

Relationnel (écoute, ouverture d’esprit,)
Faculté d’adaptation aux différents publics/contextes culturels
Organisation, méthode
Autonomie, initiative
Disponibilité, dynamisme

Exercice du métier

Conditions et moyens :

Le métier de chargé(e) de mission développement Outre-Mer / Europe / International est un emploi avec une relative autonomie qui nécessite de nombreux déplacements nationaux et à l’étranger.
Le métier nécessite de travailler dans des cadres interculturels spécifiques (Outre-mer / ou à l’international) et implique de fortes amplitudes et des décalages horaires (réunions à distance ou en déplacement).
Il existe une forte transversalité liée au métier, qui peut concerner différentes thématiques et connaissances. Le contexte géopolitique international a un impact sur le maintien ou la relance de certaines opérations de coopération. Forte disponibilité et adaptabilité.

Evolution :

Le métier réclame une veille active importante, étant impacté par l’évolution des politiques publiques d’aide au développement, l’évolution des programmes et moyens de financement des politiques publiques de l’environnement, celle des projets de coopération et par la règlementation à l’international en matière de biodiversité.
Il est également lié à l’évolution des métiers, des missions et des compétences des acteurs concernés en Outre-Mer ou à l’international, nécessitant un haut niveau de professionnalisme, l’accroissement de la transversalité entre les thématiques et une faculté solide d’innovation.

Risques spécifiques :

Impact des déplacements à l’étranger (en termes d’amplitude horaire, de santé et de sécurité). Risques accrus de sécurité des personnes pour l’international et l’Outre-mer, en cas de déplacement de terrain en milieu humide/tropical (maladie de Lyme, leptospirose, dengue, paludisme, etc…). Risques inhérents à l’insécurité dans certaines zones ou périodes sensibles.

Accés

Missions et activités spécifiques: 

Peut être amené(e) à :

Contribuer à la mobilisation des acteurs pour favoriser la concertation sur les programmes de protection de la biodiversité
Intervenir sur les aspects administratifs et budgétaires (cahiers des charges, recherche de maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre, réponses à appels d’offre, rédaction de conventions…)
Intervenir sur des politiques et actions partenariales dans le cadre de parcs naturels frontaliers riverains
Intervenir en expert sur certaines thématiques liées à l’activité (conseil, formation, études)
Intervenir en appui pour la traduction de divers documents

Spécialités métier :
(Selon les cas et l’organisation du travail) 

Chargé de mission programmes européens :

Monte ou apporte une assistance au montage de dossiers financiers européens
Coordonne la préparation et la mise en œuvre de dossiers avec un cofinancement européen
Assure le suivi et le reporting lié aux programmes
Est en veille sur le domaine d’activités