Concepteur(trice) paysagiste

Date d'émission: 

01/12/2016

Type de fiche: 
métier
Famille de métier: 
1.1 - Gestion des espaces, espèces et écosystèmes
Typologie: 
Coeur de métier de la biodiversité
Finalités du métier : 

Le ou la concepteur(trice) paysagiste réalise des études, conçoit et met en œuvre des projets d’aménagement paysagers dans le souci de la préservation de la biodiversité, notamment dans le cadre des dispositifs règlementaires (Trame verte et bleue). Il ou elle établit les plans, constitue les dossiers liés aux ouvrages paysagers en milieux naturels ou anthropisés, et surveille l’exécution des travaux. Il ou elle veille tout au long du chantier et lors de la réception des travaux au respect des conditions demandées en termes de gestion écologique et de développement durable.

Missions et activités principales : 

Réaliser des études et concevoir des projets d’aménagements paysagers :

Analyser la demande et vérifier la compréhension des besoins et du contexte (histoire, culture, climat...),
Réaliser une analyse paysagère et pédologique des sites concernés,
Procéder aux relevés topographiques,
Définir et présenter des projets d’aménagement adaptés aux contraintes du site (plans d’aménagement, esquisses, images, croquis en perspectives, coupes…),
Apporter son expertise technique ou financière à la décision ou la validation du projet.

Préparer la mise en œuvre sur les plans administratif et technique :

Élaborer et présenter les pièces administratives et techniques nécessaires aux dossiers d’aménagement ou de travaux paysagers (plans techniques de terrassements, plantations, irrigation…),
Conduire ou superviser les études de faisabilité,
Réaliser ou actualiser les plans techniques d’aménagement selon les besoins des chantiers,
Préparer le contenu et organiser la consultation et la commande publique.

Superviser la mise en œuvre des travaux :

Gérer les missions de maîtrise d’œuvre ou d’assistance à maîtrise d’ouvrage des chantiers paysagers,
Surveiller l’avancement des travaux,
Réceptionner les travaux.
(Cf. fiche métier « conducteur(trice) d'opération »)

Compétences requises

Connaissances :

Sols, botanique, horticulture et climat (caractéristiques, culture, évolution)
Écologie des milieux et des paysages
Approche technique dans les différents corps de métiers (architecture, génie civil, hydraulique, écologique, bâtiment …)
Fonctionnement administratif et commande publique
Règlementation (environnement, espaces naturels, documents d’urbanisme)

Savoir-faire :

Conception d'espace paysager
Maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre (aménagement paysager)
Relevés topographiques et plans
Conduite de projet technique
Maîtrise bureautique, logiciels de DAO, CAO (dessin ou conception assisté par ordinateur)

Savoir-être :

Créativité, sensibilité artistique
Écoute, observation, sens de l’analyse
Précision, minutie
Adaptabilité, pragmatisme
Force de proposition

Exercice du métier

Conditions et moyens :

Le ou la concepteur(trice) paysagiste exerce le plus souvent dans un bureau, mais il ou elle se déplace sur le terrain pour effectuer des analyses paysagères et les relevés topographiques, et assurer l’assistance et le suivi de chantiers d’aménagements paysagers.
Selon les dimensions de l'aménagement prévu et l'organisation de la structure, il ou elle peut également prendre en charge et réaliser les travaux. Les horaires peuvent être irréguliers en fonction des nécessités de l’activité (réunions de présentation, de cadrage, suivi des chantiers, conditions météo) et l’activité peut dépendre de délais contraints.

Evolution :

Le métier de concepteur(trice) paysagiste est soumis aux évolutions de la règlementation en matière de biodiversité (lois Paysage, Grenelle, loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, déploiement de la mise en application de la Trame Verte et Bleue, opérations Grands Sites de France…).
Le métier est par ailleurs impacté par le développement de la transversalité dans les politiques d’aménagement, qui intègrent de plus en plus souvent les problématiques liées à la biodiversité et à l’écologie. Les changements climatiques peuvent engendrer des adaptations en termes de choix de végétaux, de lutte contre les phénomènes d’érosion, de solutions de protection du milieu naturel.
Le métier est également concerné par le développement de l’utilisation des nouvelles technologies en matière de dessin et esquisses (assistance par ordinateur), et par l'évolution des techniques et principes de construction, d'architecture et d'écologie.

Risques spécifiques :

Travail en milieu naturel isolé, risques liés aux visites de chantiers (chutes, accidents de chantiers) et aux travaux de terrain (maniements de matériels thermiques et d’engins de chantiers).
Risque de troubles musculo-squelettiques liés aux ports de charges lourdes.

Accés

Missions et activités spécifiques: 

Peut être amené(e) à :

Intervenir dans le cadre d’études de grandes infrastructures (ferroviaires, autoroutières)
Apporter conseil ou expertise auprès de collectivités ou d’acteurs privés sur le territoire
Élaborer des plaquettes d’informations
Organiser des réunions publiques, expositions ou animations autour du thème du paysage (lectures de paysages…)