Enseignant(e) / formateur(trice)

Date d'émission: 

01/12/2016

Type de fiche: 
métier
Famille de métier: 
4 - Communication, valorisation
Typologie: 
Métiers contribuant à la préservation de la biodiversité
Finalités du métier : 

L'enseignant(e) ou le ou la formateur(trice) travaille plus particulièrement dans le domaine agricole et/ou biodiversité, en étant spécialiste d'un domaine des sciences de la nature et de l'environnement au sens large. Leur cœur de métier est la transmission de savoirs et de compétences.
L'enseignant(e) exerce en milieu scolaire, en charge d'un programme annuel imposé, pour lequel il ou elle conçoit l'ingénierie de formation (veille, analyse, conception, évaluation) puis réalise les actions de pédagogie.
Le ou la formateur(trice) intervient particulièrement auprès d'adultes, généralement en formation courte et continue, et a en charge la conception et la mise en œuvre des actions de pédagogie adaptées à ce public.

Missions et activités principales : 

Assurer l’ingénierie pédagogique :

Élaborer et/ou mettre en place un programme annuel de formation,
Concevoir l'ingénierie pédagogique (contenu, modalités, techniques), préparer ou adapter les contenus de formation,
Apporter un appui méthodologique à la conception d’outils pédagogiques et les utiliser,
Concevoir, suivre et évaluer des dispositifs de formation,
Assurer une veille en ingénierie pédagogique.

Enseigner et accompagner les apprenants :

Animer les cours théoriques et techniques afin d'apporter les connaissances et compétences liées à son domaine et au type de formation (initiale ou continue),
Accompagner les lycéens, étudiants ou adultes dans le contexte de leur formation (préparation aux épreuves, suivi de l'apprentissage et des résultats individuels),
Assurer un appui à l’insertion et à l’accompagnement professionnel,
Participer aux jurys et aux commissions de sélection et d'évaluation.

Contribuer à la gestion de son activité :

Coordonner l’action de formation,
Accueillir et informer les apprenants,
Accueillir et orienter les candidats aux formations,
Participer à la vie de la structure et la représenter.

Compétences requises

Connaissances :

Expertise dans un domaine d’enseignement et sur les activités et milieux professionnels concernés (agronomie, biologie, écologie, botanique, restauration écologique, écotourisme, aménagement du territoire …)
Techniques, méthodes et outils pédagogiques adaptés aux publics concernés
Référentiels et programmes d’enseignement
Techniques d'animation, pédagogie des différents publics
Règles de sécurité en groupe

Savoir-faire :

Pédagogie, prise de parole en public
Transmission des connaissances et compétences
Mesure et contrôle de l'apprentissage
Gestion du temps
Veille technique et documentaire

Savoir-être :

Relationnel (goût du dialogue, ouverture d’esprit)
Force de conviction, capacité à fédérer
Organisation
Clarté, précision

Exercice du métier

Conditions et moyens :

L’enseignant(e) agit en grande partie en milieu scolaire mais également sur le terrain (auprès des entreprises pour les stages et périodes de professionnalisation, en espace naturel ou agricole dans le cadre de sorties ou de travaux pratiques). Intervenant en sciences de la vie et de la terre, en biologie ou en écologie, il ou elle peut enseigner dans la filière générale (collège ou lycée), dans la filière professionnelle (agricole ou horticole) ou dans le supérieur (BTS Gestion et protection de la nature, Masters spécialisés en cycles universitaires).

Le cadre d’activité est transversal (projets pédagogiques interdisciplinaires). Il ou elle est acteur au quotidien de la vie de son établissement et de son développement (relations avec l’administration, les élèves et étudiants, les parents, les partenaires de l’établissement, les collectivités locales…). L’enseignant(e), fonctionnaire ou salarié(e) selon le statut de l’établissement où il ou elle enseigne, peut être amené(e) à prendre en charge une mission de professeur principal. Il ou elle peut évoluer dans certains cas d’expertise et selon ses capacités vers une activité professionnelle complémentaire de chercheur(se) (voir fiche métier « chercheur(se) ») ou développer une activité de formation professionnelle.

Le ou la formateur(trice) forme particulièrement des adultes dans le cadre de leur formation continue ou en conversion / reconversion, dans un organisme de formation agréé. Il ou elle est plus ou moins autonome pour organiser son programme d’actions et les outils pédagogiques correspondants à un objectif fixé par le demandeur. Il ou elle intervient en salle ou en espace naturel, à distance, en centre de formation ou chez le demandeur.

Évolution :

Le métier s’adapte aux évolutions méthodologiques, techniques et scientifiques liées à la biodiversité et aux politiques environnementales. Cela demande de fait une forte capacité de veille technique et documentaire.

Il évolue en fonction de la diversification des méthodes pédagogiques, du développement du soutien aux élèves en difficulté, du développement de l’enseignement à distance.

Il est impacté par les réformes pédagogiques nationales (réforme du collège à la rentrée 2016, rénovation du BTS GPN Gestion et Protection de la nature) et éventuellement par la réforme de la formation professionnelle (loi relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratisation sociale de 2014).

Risques spécifiques :

Selon le cas, risques d’altercations et d’agressions, responsabilité de l’encadrement de groupes sur le terrain, risques de chutes (intervention en milieu naturel isolé).

Accés

Missions et activités spécifiques: 

Peut être amené(e) à :

Réaliser des projets pédagogiques transversaux (à l’échelle de son établissement ou de son académie)
Prospecter, communiquer et assurer la promotion de l’offre de formation
Assurer une mission de professeur principal

Spécialités métier :
(Selon les cas et l’organisation du travail) 

Enseignant(e)- chercheur(se) :

Voir fiche métier « Chercheur(se) »

Formateur(trice) pour adultes / formation professionnelle :

Le ou la formateur(trice) permet aux adultes d’avoir des compétences adaptables rapidement sur le terrain. Il ou elle analyse la demande et les objectifs du demandeur pour les retranscrire en objectifs pédagogiques. Il ou elle développe une activité d’ingénierie de formation et la met en œuvre (programmes de formation, supports, exercices, évaluations, etc.). Il ou elle peut être amené(e) à coordonner une ou plusieurs formations.