Illustrateur(trice) nature

Date d'émission: 

15/12/2016

Type de fiche: 
métier
Famille de métier: 
4 - Communication, valorisation
Typologie: 
Métiers contribuant à la préservation de la biodiversité
Finalités du métier : 

L'illustrateur(trice) fournit à la presse ou à l'édition les clichés ou les illustrations qui viendront enrichir les articles et textes. Il ou elle traite ces illustrations et photos comme des éléments d'information à part entière, qui présentent une certaine vision, fixent ou illustrent un sujet précis sur la biodiversité. Il ou elle vulgarise ainsi des contenus scientifiques ou naturalistes, en exposant des sujets de façon didactique ou humoristique. Il ou elle intervient pour rendre plus attractifs ou explicites des contenus ou des supports de communication destinés à différents publics (enfants, grand public, publics ciblés ou spécialisés). Son action complète le travail du maquettiste PAO.
En termes de photographie et de vidéographie, il ou elle a pour objectif de produire des clichés ou des reportages vidéos artistiquement parlants et scientifiquement exacts en vue d’illustrer les sujets ou les messages diffusés par sa structure, ou pour un territoire ou espace naturel donné.
Il ou elle intervient généralement sur commande de sa structure ou du commanditaire.

Missions et activités principales : 

(Selon les cas)

Produire des illustrations dans un cadre précis :

Analyser les attentes du demandeur, étudier le sujet et apporter un conseil relatif à l’illustration,
Définir les formes globales de l’illustration, dessiner une esquisse ou un croquis,
Intervenir au plan technique (mise au noir, coloration sur tablette graphique…) pour produire l'illustration finale au format nécessaire (taille, support),
Proposer et écrire une bulle de texte pour accompagner l’illustration,
Placer l’illustration dans la maquette, proposer un bon à tirer pour validation avant impression.

Illustrer par des travaux de photographie ou vidéographie :

Effectuer des repérages et prépare le matériel adéquat,
Réaliser des prises de vues sur le terrain et en studio,
Réaliser des reportages photos ou vidéos, des suivis photographiques,
Recadrer ou retoucher les photos et assure les tirages,
Entretenir le matériel dédié.

Gérer administrativement et physiquement les illustrations :

S'assurer du respect du droit du aux éléments utilisés,
Proposer et organiser l'archivage des illustrations (inventaire, mise à jour…),
Alimenter un observatoire photographique de paysages, un fonds documentaire visuel.

Compétences requises

Connaissances :

Arts graphiques
Outils de traitement d’images
Notions naturalistes et en écologie
Droit d'auteur, à la caricature, de la propriété intellectuelle
Marché des éditions et illustrations naturalistes (offre et demande)

Savoir-faire :

Analyse des besoins
Maîtrise des logiciels spécifiques (infographie, dessin haute définition, mise en page, montage vidéo)
Utilisation du matériel (tablette graphique, appareils photo, caméras…)
Maîtrise des étapes de la chaîne graphique
Veille dans le domaine d’activité

Photo ou vidéo :

Techniques de prises de vue (extérieures et en studio)
Montage et présentation de photos ou vidéos
Maintenance du matériel

Savoir-être :

Sens artistique
Habileté, dextérité
Imagination
Adaptation
Humour

Photo ou vidéo :

Patience, ténacité
Minutie

 

Exercice du métier

Conditions et moyens :

L’illustrateur(trice) produit des illustrations pour de multiples supports (brochures, flyers, panneaux d’informations, affiches, kakémonos, drapeaux, revues, bannières et formats internet…).
Il ou elle exécute ses missions en autonomie mais agit dans le cadre des directives générales ou de commandes spécifiques. Il ou elle doit concilier les activités de création avec des contraintes strictes (budget, délais). Il ou elle organise son travail en concertation et sous le contrôle de son responsable ou commanditaire, mais fait preuve d’initiative dans la recherche d’optimisation des moyens mis à sa disposition.
Poste sédentaire ou avec des déplacements réguliers (reportages photos, vidéos) et des horaires de travail spécifiques (lumière, rythme biologique...).
Le respect des dates de bouclage implique réactivité, anticipation, et le cas échéant amplitude de travail supplémentaire. Il ou elle maîtrise et utilise l'outil informatique et numérique, quel que soit le type de document iconographique produit (photographie, vidéographie, dessin à la plume, à­ plat couleur, aquarelle, collage, tablette graphique...).
Il ou elle travaille le plus souvent en tant qu'indépendant.

Evolution :

Les tendances en art graphique changent régulièrement, impliquant curiosité, veille et adaptation (évolution des générations de logiciels, développement des outils numériques). La tendance est à l’illustration sur les sites internet et les réseaux sociaux, au développement des illustrations vidéo.

Risques spécifiques :

Troubles musculo-squelettiques et oculaires (liés à une activité prolongée sur écran).

Accés

Missions et activités spécifiques: 

Peut être amené(e) à :

Commercialiser ses productions
Concevoir la mise en place de tout ou partie de supports de communication dans le cadre d’une commande, à partir d’un thème, d’un message, d’un texte, d’une bande dessinée, etc.
Assurer la veille concurrentielle (magazines, brochures) pour enrichir les idées
Intervenir comme animateur(trice) sur certaines manifestations ou dans certaines situations pour certains publics ou promouvoir certaines éditions

Spécialité : graphiste

Analyser le ou les messages à transmettre et les traduire en image,
Élaborer un concept et décliner la communication visuelle pour différents supports,
Concevoir des logos, des chartes graphiques,
Réaliser des travaux de web design, (travail sur logiciels spécifiques à la PAO).