Leveur(se) de fonds

Date d'émission: 

01/12/2016

Type de fiche: 
métier
Famille de métier: 
2 - Action territoriale et relationnelle
Typologie: 
Métiers contribuant à la préservation de la biodiversité
Finalités du métier : 

Le ou la leveur(se) de fonds ou chargé(e) de collecte a pour finalité de renforcer les ressources de sa structure en collectant des fonds auprès du grand public ou d’acteurs privés. Le métier est complémentaire à celui de chargé(e) de partenariats.
L’objectif est de développer la visibilité de son organisation et d’accroître ses moyens pour inscrire ses actions de biodiversité dans la durée en recrutant et fidélisant les donateurs.
Il ou elle intervient en cohérence avec la stratégie globale de développement de sa structure et ses besoins en financement. Il ou elle est garant de l'intégrité des informations confidentielles qui lui sont confiées.

Missions et activités principales : 

Définir la stratégie de collecte de fonds grand public ou de structures privées :

Étudier et déterminer les cibles à prospecter pour la levée de fonds,
Définir les moyens et techniques à mettre en œuvre pour faciliter la collecte de dons et legs,
Participer à l’élaboration des objectifs du service,
Assurer la coordination, l’animation, la réalisation, le suivi et la promotion des projets mis en oeuvre.

Développer la collecte de fonds :

Mettre en œuvre les actions répondant à la stratégie de collecte,
Rechercher en permanence de nouveaux donateurs et les fidéliser,
Piloter la communication liée à la prospection (contenu et forme des appels aux dons, legs de particuliers, supports de communication dédiés, événements ponctuels de collecte, campagnes de développement...),
Constituer, enrichir et analyser les fichiers des donateurs selon les profils identifiés,
Mener un travail de synthèse et d’analyse de données, évaluer l'activité.

Accompagner et fidéliser les donateurs :

Guider et contractualiser le transfert des fonds (aux niveaux technique, administratif, et juridique),
Accompagner les donateurs et les informer sur l’utilisation de leurs dons,
Contrôler et suivre le respect des engagements réciproques,
Elaborer un plan d’action de fidélisation à long terme,
Piloter les actions, les outils de communication et les évènements liés aux opérations de fidélisation des donateurs.

Compétences requises

Connaissances :

Techniques de collecte de fonds
Réglementation et fiscalité liée à la collecte de fonds
Stratégies marketing et communication
Street marketing, marketing direct, web marketing
Base de données

Savoir-faire :

Entretien de réseaux relationnels
Analyse des données
Argumentation, négociation
Maîtrise bureautique/NTIC
Rédactionnel (propositions de conventions, notes stratégiques, rapports)

Savoir-être :

Relationnel, force de conviction
Ténacité
Réactivité, disponibilité
Adaptabilité (interlocuteurs diversifiés)
Rigueur (traitement des dons, reporting)

Exercice du métier

Conditions et moyens :

Métier plutôt sédentaire qui selon le contexte et les partenaires peut développer de nombreux déplacements. Exercé en autonomie et en forte transversalité, le métier suppose de prendre des initiatives pour adapter les moyens et les techniques à la réalisation de son programme, d’être en capacité de promouvoir et soutenir les causes de son organisation et de savoir argumenter avec conviction et pédagogie en faveur des actions de sa structure. Le métier demande une analyse régulière de l’état d’avancement et des résultats de ses projets en interne et une communication sur les actions auprès du grand public. Il est proche de celui de « chargé(e) de partenariats », mais avec une activité plus administrative.

Evolution :

La conjoncture économique entraîne des restrictions budgétaires dans les entreprises privées et des baisses des aides publiques, impliquant le développement de nouvelles ressources dont la collecte de dons. La collecte de fonds est un secteur d’activité innovant nécessitant de s’adapter aux évolutions sociologiques et comportementales de la société pour recruter de nouveaux donateurs (réseaux sociaux, street marketing).

Risques spécifiques :

Troubles musculo squelettiques et troubles oculaires (liés à une activité prolongée sur écran)

Accés