Technicien(ne) d’accueil sur site

Date d'émission: 

01/12/2016

Type de fiche: 
métier
Famille de métier: 
1.1 - Gestion des espaces, espèces et écosystèmes
Typologie: 
Coeur de métier de la biodiversité
Finalités du métier : 

Le ou la technicien(ne) d’accueil sur site intervient sur les aspects techniques d’aménagement, d’entretien et de sécurité des espaces et des bâtiments destinés au public. En fonction du besoin ou du plan de gestion, il ou elle réalise ou commande les travaux à des entreprises extérieures spécialisées ou à des entreprises d’insertion.
Il ou elle a pour objectif de concilier la fréquentation par le public avec la sauvegarde de la biodiversité du site, et ce en toute sécurité pour les personnes.

Missions et activités principales : 

Aménager et entretenir les espaces ouverts au public :

Participer à ou appliquer la planification de l'accueil du public (tracés de circulation, gestion des flux et de l'affluence),
Poser ou entretenir les panneaux signalétiques, d’information et de balisage, notamment des zones mise en défens,
Ouvrir et maintenir en état les différents types de zones de circulation (élagage, débroussaillage, peinture…),
Assurer l’entretien courant des bâtiments, des dispositifs spécifiques à l'accueil du public et des aménagements d'accessibilité et d'information (maintenance de 1er niveau),
Piloter ou réaliser des travaux d’aménagement (plateformes, clôtures, bancs…).

Maximiser la sécurité de l’accueil du public :

Être référent sur la sécurité, et apporter conseil sur la planification et la gestion de l'accueil,
Concevoir ou contribuer à la signalisation et aux aménagements de sécurité,
Contrôler les conditions de sécurité de l’accueil du public par des tournées d'inspection régulières, programmer les réparations ou adaptations nécessaires,
Sensibiliser ou former des agents aux procédures spécifiques à la sécurité des bâtiments et en extérieur,
Réaliser un état des lieux préalable à l’autorisation d’organisation de manifestations (sportives ou autres) et un bilan suite à leur réalisation.

Planifier et préparer les travaux et chantiers :

Assurer de petits travaux techniques de restauration sur les équipements ou le petit patrimoine bâti (maçonnerie, menuiserie…),
Rédiger les cahiers des charges des travaux,
Planifier et organiser (ou participer à) la logistique technique des chantiers intégrant la contrainte de la sécurité du public à proximité,
Contrôler et entretenir de manière régulière les outils de travail (outils, machines, véhicules…).

Compétences requises

Connaissances :

Règles d'aménagement, d’hygiène et de sécurité au travail (accueil du public, travaux et chantiers)
Milieu naturel (faune, flore, terrain…) du ou des sites concernés
Réglementation des espaces naturels
Techniques du bâtiment
Techniques d’entretien paysager, forestier

Savoir-faire :

Diagnostiquer une situation à risque, un dysfonctionnement
Maniement de petits outils thermiques
Conduite et contrôle de travaux
Réalisation de réparations (1er niveau)
Encadrement d’ouvriers (chantiers nature ou d’insertion)

Savoir-être :

Curiosité, adaptabilité
Sens pratique, dextérité, habileté
Sens du travail en équipe
Organisation
Patience

Exercice du métier

Conditions et moyens :

Le ou la technicien(ne) d’accueil sur site occupe un emploi d’exécution. Il ou elle effectue des travaux sur site en application de consignes précises qui lui sont données par sa hiérarchie, en respectant les règles et consignes de sécurité sur les chantiers et l’écologie des milieux concernés. Il ou elle doit porter des équipements de protection requis pour certains travaux. Utilisation de nombreux outils (pioche, pelle, pinces à élaguer, débroussailleuse, tronçonneuse, scie, barre à mines...).
Il ou elle peut être amené(e) à utiliser des engins spécifiques adaptés à certains chantiers. Dans ce cas, il ou elle doit obtenir une certification l’habilitant à le faire, tel que le CACES R 372-1 (tracteurs et petits engins de chantiers mobiles). Le métier impose le permis B et selon les engins conduits, les permis BE (traction de remorque), C ou EC (poids lourds). Une habilitation électrique peut être requise selon le cas (enclos de pâturages, travaux électriques divers…).
Ce métier est exercé sur une amplitude horaire large selon les nécessités techniques de terrain, par tous temps y compris le week-end. De bonnes conditions et capacités physiques sont obligatoires (travaux en extérieur).

Évolution :

Le métier est influencé par les évolutions de la réglementation, par le règlement interne et les mesures de sécurité au travail. Il est concerné par l’éventuelle augmentation du nombre de sites gérés, par l'évolution de la fréquentation ou des activités exercées sur les sites.

Risques spécifiques :

Risques liés au travail isolé en milieu naturel, à la manipulation d’outils potentiellement dangereux et la conduite d’engins thermiques (débroussailleuse, tronçonneuse, scie…). Risques de coupures, piqûres d’insectes, allergies, morsures de tiques, brûlures, chutes, risques vis à vis d’animaux dangereux (travaux d’entretien dans des zones naturelles isolées ou accidentées…).
Exposition potentielle à des maladies infectieuses et parasitaires (maladie de Lyme, tétanos, rage, leptospirose, etc.).
Exposition aux variations climatiques (risque d’insolation l’été, températures négatives en hiver…). Port de charges lourdes (troubles musculo-squelettiques).
Risques psychosociaux d’agressions verbales et physiques.

Accés

Missions et activités spécifiques: 

Peut être amené(e) à :

Monter et démonter ponctuellement des stands d’exposition ou des équipements saisonniers
Informer le public sur les actions réalisées
Organiser le travail des ouvriers saisonniers
Participer ponctuellement à la surveillance des sites et à des suivis naturalistes
Se charger de dossiers d’appels d’offre pour de gros chantiers (recherche de prestataires, participation au choix du prestataire)