Vétérinaire faune sauvage / soigneur(se)

Date d'émission: 

15/12/2016

Type de fiche: 
métier
Famille de métier: 
1.1 - Gestion des espaces, espèces et écosystèmes
Typologie: 
Coeur de métier de la biodiversité
Finalités du métier : 

Le ou la vétérinaire faune sauvage ou soigneur(se) réalise des soins de santé et de confort animalier. Il ou elle s’occupe au quotidien d’animaux sauvages et parfois domestiques.
Le ou la vétérinaire assure principalement les soins médicaux d'urgence et le suivi sanitaire.
Le ou la soigneur(se) assiste le ou la vétérinaire dans les manipulations et au cours des interventions, assure ensuite le suivi et les soins mineurs, et se charge des soins quotidiens.
Selon la structure, la répartition des missions entres ces métiers peut varier. Ces métiers, en particulièrement celui de vétérinaire, sont encadrés par des règles et obligations sanitaires.

Missions et activités principales : 

Organiser et assurer les soins aux animaux :

Récupérer les animaux en détresse afin de les réhabiliter dans le milieu naturel,
Réaliser un diagnostic et les soins adaptés (des soins mineurs aux actes chirurgicaux),
Prodiguer des soins quotidiens, se charger du nourrissage des animaux,
S’assurer de la propreté des lieux réservés aux animaux,
Se charger du marquage et de relâcher en milieu naturel les animaux prêts.

Participer à la gestion et au suivi administratif des activités de soin :

Accueillir et sensibiliser le public (réception, information, permanence téléphonique),
Répondre aux demandes du public en termes de médiation faune sauvage (oiseaux ramassés, blessés, atteintes à l’environnement…),
Gérer ou participer à la gestion logistique du centre de soin,
Gérer des dossiers administratifs (recherche de financements, suivi financier..),
Rédiger des bilans.

Assurer l'interface avec les réseaux sanitaires et scientifiques :

Transmettre les informations aux autorités sanitaires et les alerter en cas de besoin (signalement de maladies, zoonoses, etc.),
Mettre en place un réseau de veille sanitaire dans ses lieux d'intervention en cas de signalement par les autorités,
Réaliser et transmettre des prélèvements pour l’analyse et le suivi sanitaire ou l’étude scientifique,
Participer à des programmes scientifiques en fournissant des données ou testant des produits ou procédures,
Participer aux réseaux de veille.

Compétences requises

Connaissances :

Éthologie et biologie animales
Techniques de soins aux animaux
Soins vétérinaires
Règles d’hygiène et de sécurité des animaux et vis-à-vis des personnes
Naturalistes

Savoir-faire :

Observation et analyse de l’état physique d’un animal
Suivi de l'évolution de l’état de santé d’un animal
Contention et de marquage (techniques et outils)
Soins et manipulation d’animaux en captivité, nourrissage
Gestion administrative

Savoir-être :

Autonomie, réactivité
Sang-froid
Rigueur, respect des consignes
Disponibilité
Sens du travail en équipe

Exercice du métier

Conditions et moyens :

Les vétérinaire et soigneur travaillent à l’extérieur quelles que soient les conditions météorologiques, et à l’intérieur (centre de sauvegarde) au contact d’animaux sauvages et/ou domestiques, avec les risques sanitaires liés à l’ensemble de ces contacts. Ils manipulent des équipements, matériels et produits de soins spécifiques, dont ils maîtrisent les conditions d’utilisation.
Ils peuvent travailler en situation d’urgence dans le cas de crise écologique ou de sauvetage d’espèces, y compris le week-end, de nuit et les jours fériés. L’activité peut s’accroître selon les périodes de l’année.

Évolution :

Le métier de soigneur(se) évolue vers la médiation faune sauvage (conseil au grand public en termes de biodiversité et d’écologie…).
Le changement climatique a un impact direct sur la faune. Les catastrophes écologiques amènent des surcroîts importants d’activité.

Risques spécifiques :

Risques sanitaires liés aux contacts quotidiens avec la faune sauvage (mise en contact de polluants type hydrocarbures sur oiseaux, blessures, risques liés aux manipulations et contentions …) avec un risque de zoonoses important.
Risques liés à la manipulation de produits chimiques (détergent, désinfectant…) et de médicaments, à l'utilisation de matériel piquants/coupants (seringues, scalpels…).
Risque musculo-squelettiques liés aux ports de charges lourdes.

Accés